× Image affichée en plein écran
Menu Home
Top

QUI PEUT FAIRE SES MEUBLES SOI-MÊME ?

Admirons les décorations en relief sur les portes de ce petit buffet
Un buffet très sobre d'inspiartion asiatique
Une chaise élaborée d'après le livre sur la chaise norvégienne
Une vraie coiffeuse de princesse
Cette encoignure étroite est destinée à cacher le compteur électrique
Une belle armoire monumentale
Une arloire joliement décorée
Un meuble informatique sur mesure
Une belle table carrée pour la salle à manger
Precédente Suivante
1 2 3 4 5 6 7 8 9

Tout le monde

La réponse à cette question est toute simple : «Vraiment tout le monde» grâce à la méthode du «Bois Facile».

Il n'y a nul besoin de force physique, d'adresse, d'esprit technique, de vision dans l'espace, de savoir faire.

La méthode du «Bois-Facile» proposée ici est vraiment conçue dans cette optique : être accessible au plus grand nombre.

Pour cette raison, l'outillage est volontairement réduit et se limite à la panoplie de base du bricoleur.

J'espère que grâce à ces livres et ces stages des personnes totalement inexpérimentées et peu outillées accèdent au plaisir de faire leur propres meubles. Alain.

En savoir plus :

Les stagiaires le prouvent

Ces dernières années, plusieurs centaines de personnes sont venues suivre un stage de fabrication de meubles.

Elle n'ont pas vraiment de point commun (outre l'envie de construire un beau meuble), et chacun d'entre nous peut se reconnaître en telle ou telle autre.

Si quelques stagiaires (une infime minorité) étaient déjà des bricoleurs confirmés, venus chercher des astuces pour sortir des sentiers battus, la plupart n'avaient aucune notion de bricolage et découvraient réellement les outils.

Bonne nouvelle : ceux qui étaient chroniquement maladroits, dénués de sens pratique, incapables de voir dans l'espace... le sont certes toujours, mais cela ne les a pas gênés pour faire leur meuble. Il sont enchantés non seulement d'avoir réussi, mais aussi de pouvoir continuer chez eux !

En pratique, on constate que ce sont les participants qui ont la plus forte culture technique qui peinent le plus au cours des stages... jusqu'à ce qu'ils comprennent que c'est vraiment trop facile !.

En savoir plus :

L'envie suffit

Bref, peu importent : l'âge (c'est une activité pour «les jeunes de 7 à 77 ans»), les compétences techniques, l'état de santé, l'habileté... Il suffit d'avoir envie de créer de ses mains un bel objet.

Si l'envie suffit, elle est aussi nécessaire ! L'expérience démontre qui si la seule motivation est d'obtenir pour moins cher un objet que l'on pourrait acheter, l'activité manuelle en question ne sera pas réjouissante.

Aujourd'hui, les outils électriques (visseuse, scie sauteuse...) performants et bon marché ouvrent de nouveaux champs de possibilités aux bricoleurs.

Handicap

La méthode peu exigeante peut être pratiquée par des personnes en situation de handicap. Elles aussi peuvent ainsi éprouver ce plaisir de réaliser de beaux meubles.

À l'évidence certaines personnes auront besoin d'aide : ce n'est vraiment pas raisonnable de manier des outils puissants et dangereux, comme la scie circulaire certainement, ou la meuleuse d'angle peut-être, si l'on ne dispose que d'une seule main valide.

Les autres outils, la visseuse et la scie sauteuse, sont beaucoup plus maniables et ne présentent pas les mêmes dangers. Par chance ce sont les plus utilisés.

Éducation et thérapie

La méthode est hautement gratifiante : le projet avance vite, il n'y a rien de rébarbatif et le résultat est toujours au rendez-vous !

Sa pratique permet de renforcer l'estime de soi (on produit un bel objet qui a de la valeur), d'expérimenter vraiment le monde physique (loin de l'ordinateur), de trouver un chemin hors du scolaire (on improvise et ça marche).